La vulnérabilité

Il y a encore quelques mois, j’avais du mal à accepter de pleurer.
Je me trouvais des excuses pour expliquer pourquoi je ne voulais pas laisser sortir mes larmes.

Que ce soit devant mes ami.e.s, devant mon partenaire, ma famille, et encore plus sur les réseaux.
Je pensais qu’en disant ce que je pensais, ressentais, la/les personne(s) utiliseraient ces infos pour me faire du mal, me manipuler, me détruire…

Car cela s’est déjà produit auparavant, mais ça n’est pas par ma vulnérabilité, mais par certains de mes besoins, de vivre par autrui, de ne pas m’occuper de moi, de ma non-écoute de mes intuitions etc.

Par la vulnérabilité, je me montre moi, telle que je suis, ce qui amène à l’authenticité.

Depuis petit.e, encore plus pour les garçons, il est appris qu’il ne faut pas pleurer… et pourtant, exprimer ses émotions, faire sortir sa peine par les larmes, sa colère, sa peur… c’est essentiel pour l’organisme et notre mental.

Plus j’accumule des pensées non exprimées, des émotions refoulées, des non-dits, des dénis, plus ils s’expriment par un mal-être intérieur, des réactions disproportionnées, des douleurs à certaines zones du corps, des maladies…

AVOUER SES PEURS MAIS PAS SEULEMENT

La vulnérabilité c’est dire : « j’ai peur », « je suis désolé.e » mais aussi « je t’aime ».

Il n’y a pas que les émotions dites « négatives » qui font partie de la vulnérabilité, mais celles « positives » également.

En effet, exprimer sa joie face à des évènements ou des personnes montrent l’affection pour ces derniers.
Mais avouer ses sentiments, sincèrement, à une personne, surtout ceux qui sont plus qu’amicaux, en donnant sa confiance, pour moi c’est le summum de la vulnérabilité.

Y a-t-il quelque chose de plus beau qu’une personne se mettant à nue ?
En dévoilant ce qu’il y a au fond de son cœur, de ses pensées, sans savoir si les sentiments seront entendus, partagés ni acceptés. Plus l’amour sera fort, plus la vulnérabilité se fera sentir grande.

QUELLE BELLE VULNÉRABILITÉ

Depuis que j’accepte de me montrer plus vulnérable, je me sens libérée d’un poids.

Je me sens moi-même :
si j’ai envie de pleurer,  je pleure
si j’ai envie de rire, je ris (fort :p )
si j’ai un bad mood, je m’écoute
si j’ai peur, je n’ai pas honte
si j’aime, je ne me le cache pas

Je ne me suis jamais sentie aussi forte en étant vulnérable.

Car c’est une de nos plus grandes forces de ne pas cacher ce qu’il y a en nous, de ne pas mentir, de se dévoiler tel.le.s que nous sommes…face aux autres certes, mais surtout face à soi-même.

Ne plus se mentir sur ses émotions, sentiments, ressentiments…
Savoir s’avouer à soi-même quand ça va mal, quand ça ne va pas dans notre couple, job, quotidien etc.
Oser se dire les choses, se montre vulnérable face à soi-même.
Accepter ses émotions, ses peurs, ses doutes, ses « erreurs ».
Se faire confiance, se pardonner.
Oser passer à l’action, face à soi, à d’autres, mais pour soi-même, quitte à être vulnérable, à faire mal, être rejeté.e, incompris.e mais aussi de réussir, d’être épanoui.e, aimé.e, accepté.e…

La vulnérabilité est une qualité, une force :
Le courage d’être soi !

#Jouissezdevotrevie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s