Le grignotage

Tu es tranquille en train de travailler, regarder un film, lire ou toute autre activité et là… ces pensées de sucré ou de salé, t’inondent l’esprit…

Quoi que tu fasses, elles te déconcentrent et viennent réveiller ton estomac.

Tu essayes de lutter mais sans t’en rendre compte, tes jambes t’amènent vers ton placard ou frigo et tes mains se tendent pour attraper ta gourmandise préférée… ou tout ce qui peut se manger par moment.

D’où vient le grignotage ?

Tout d’abord, le grignotage est le fait de manger, en petites ou grosses quantités, en dehors des repas. Cela n’est pas lié à une sensation de faim, ce qui est différent d’une collation.

Cette envie d’apporter le plus souvent du sucre ou gras, sous un format facile à consommer, avec les mains, sans ou peu de préparation.

En dehors du fait de ne pas avoir assez mangé (en quantité, surtout nutritivement parlant), ces aliments apportent souvent du réconfort, en stimulant la zone du plaisir et de récompense dans le cerveau.
Il est facile d’identifier les moments où ton envie de fringale revient le plus souvent :
stress, déception, agacement, anxiété, être soulé.e de sa journée de travail ou d’études, l’entourage…

Pour ma part, je me rappelle qu’en rentrant d’une journée stressante de travail, j’avais ce besoin de me prendre une cuillère de pâte à tartiner par exemple ou des galettes de riz au chocolat à l’époque, et je me sentais mieux sur le coup.
Petite, j’allais discrètement dans la cuisine, je me cachais derrière notre table de cuisine, et je me prenais une ou deux grosses cuillères de Nutella®… et après j’avais mal au ventre….

Sous l’ennui également, devant un film, une série, ses jeux vidéos etc., cela peut combler un manque d’énergie sous l’effet de sédentarité, voire de réel intérêt pour l’activité en cours. En effet, cette dernière peut-être elle-même présente pour combler des états émotionnels ou en cacher…

En manque d’affection, tu peux avoir envie de chocolat. Suivant les personnes, la tristesse amène aux fringales, d’où la fameuse scène de pot de glace après une rupture dans les films ou séries américaines.

Astuces pour éviter les fringale

Diminuer au maximum les aliments transformés
Ceux-ci sont plus souvent bourrés d’ingrédients conçus pour nous rendre addictifs. Ils sont pauvres en nutriments, mais riches en gras, sucres…
Plus tu en consommes, plus tu en auras envie et les fringales qui vont avec.


Prendre un petit-déjeuner
Cela dépendra des personnes car il est important de manger en fonction de sa faim.
Si le petit-déjeuner est évité par peur de grignoter ou par non prise de temps pour celui-ci, ton estomac risque de te déconcentrer et les tentations de la pause, du distributeur ou la boulangerie seront plus grandes.

En mangeant un petit-déjeuner, qui plus est healthy, j’ai réussi à moins avoir envie de dévorer tout ce que ramenaient mes (anciens) collègues. Si je prenais un bout de gâteau (et seulement un bout) c’était par envie d’y goûter ou gourmandise (le plaisir est autorisé !).
Ce n’était donc pas compulsif ou par addiction, mais par envie sans culpabilité.

Boire pendant toute la journée mais en évitant sodas, alcool, jus de fruits
Il est conseillé de boire au minimum 1,5/2L d’eau par jour.
Lorsque une sensation de faim arrive, cela peut d’abord signifier un besoin de s’hydrater. Commence par boire un grand verre d’eau, si après 10mn l’estomac lance encore un appel, pourquoi pas prendre un encas sain.


Pour varier le goût de l’eau sans passer par du sirop par exemple, tu peux te préparer des « eaux détox » avec des fruits ou légumes de saison.



Mangez des encas sains avec une poignée d’oléagineux ou un petit bol de fruits ou légumes
Le grignotage est souvent composé d’aliments facile à consommer.
Tu peux feinter si tu sais que pertinemment tu vas grignoter : te préparer un bol de fruits pré découpés (pommes par exemple), ou des crudités.
Également une poignée d’oléagineux (noix, noisettes, amandes…), qui reste un aliment healthy, mais avec modération.

Manger des repas équilibrés
Les repas équilibrés sont composés de fruits et de légumes, de céréales entières, de protéines maigres et de graisses saines.
En ayant mangeant à sa faim, en prenant son temps, en dégustant et ayant une assiette au plus healthy, équilibrée nutritivement, moins l’envie de gras ou de sucré se fera sentir.

Se brosser les dents après le repas
Le fait d’avoir une haleine fraîche, la bouche propre peut limiter le fait de vouloir manger ou boire (autre chose que de l’eau)

Stimuler l’organisme par du sport ou par l’esprit
Pratiquez des activités sportives, méditation, lecture, coloriage, jeux, mots croisés, s’amuser avec plaisir, musique, danse, se promener...

Avoir un bon sommeil
Avoir une nuit récupératrice est important pour l’ensemble des fonctions de l’organisme. En étant moins fatigué.e, voire totalement en forme, tu pourras être moins tenté.e à devoir combler des manques mais plutôt à te donner des aliments riches en nutriments et participant à maintenir ton énergie.

S’entourer
Suivant les causes de ces grignotages, il sera bon de pouvoir être entouré.e d’amis sincères, ou de se faire accompagner autour de l’alimentation voire même psychologiquement.

Comme ces aliments se rajoute souvent aux repas et collations classiques, cela déséquilibre la journée alimentaire et peut également avoir un rôle sur la silhouette voire prise de poids.

Pour être accompagné.e, avoir plus d’astuces, laisse-moi un message 😉 .



#Jouissezdevotrevie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s